Prévenir les alarmes intempestives sur vos appareils

Pourquoi un détecteur de fumée se déclenche en pleine nuit sans raison ?
Pourquoi un énorme bruit aussi imposant qu'une tondeuse à gazon (85 décibels)) réveille toute la famille ?
Pourquoi l'un de vos autres détecteurs sonne à cause de la vapeur d'eau dans la salle de bains ou de la fumée dégagée par les casseroles en cuisine  ?

Les alarmes intempestives touchent environ 18% des foyers équipés d'un détecteur de fumée.

 

Problème en conséquence de cela : 32% des personnes interrogées préfèrent retirer la pile et ne plus se servir de leur détecteur pour éviter ce désagrément.
Ce qui devient contre-productif, quand on sait qu'un DAAF (détecteur avertisseur autonome de fumée) sauve des vies dans l'éventualité d'un départ d'incendie.  

 

Afficher l'image d'origine

Voici quelques solutions pour éviter et installer au mieux ces détecteurs pour protéger toute la famille en évitant les alarmes intempestives 

Solution N°1 : Nettoyer son détecteur sale

L'encrassement du détecteur est l'une des principales raisons d'un mauvais fonctionnement. 1er ennemi du bon fonctionnement du DAAF : la poussière.
Ce qui s'accumule et perturbe la chambre de détection optique du détecteur est l'un des déclencheurs de fausses alarmes.
Autre possibilités : des petits insectes logés dans le détecteur ont un rôle équivalent à celui de la poussière.  

Que faire : Dépoussiérez régulièrement votre détecteur, dans l'idéal, toutes les semaines et au moins une fois par mois. Comment ? A l'aide d'un chiffon légèrement humide pour l'extérieur, mais sans jamais utiliser de produits détergents, trop agressifs. Une fois par mois, aspirez aussi les grilles d'aération du DAAF à l'aide d'une brosse douce.  

Raison N° 2 : Placer votre détecteur à l'endroit adéquat 

La loi Morange a rendu obligatoire l'installation d'au moins un détecteur de fumée dans chaque logement.
Un seul détecteur pour toute une maison est bien peu pour pouvoir couvrir l'ensemble de la surface, mais ensuite, l'endroit où il est disposé peut perturber son fonctionnement. Si les fumées dégagées à proximité du détecteur sont mal interprétées, cela peut déclencher l'alarme.
Par exemple ; Trop près des appareils de cuisson d'une cuisine, à proximité d'une cheminée où près d'une salle de bain ( fumées de cuisson, vapeur d'eau... ).

La question est donc " où l'installer ? " pour qu'il soit assez proche des équipements à risques pour détecter un départ d'incendie, mais assez loin pour ne pas être perturbé par autre chose, et aussi suffisamment près des chambres pour prévenir la famille efficacement en cas de réelle situation d'urgence. 

Que faire :  Il n'existe pas de recette mirable ! Tout dépend en effet de la surface et de la disposition des pièces dans le logement.
Si l'on ne compte installer qu'un seul détecteur dans son logement, le couloir peut être le bon endroit stratégique. 

Raison N°3 : Remplacer un détecteur défaillant

Cela peut arriver : parmi les millions de détecteurs produits, une poignée peut avoir été victime d'une erreur de conception, d'un choc... 

Que faire : Certains détecteurs émettent un son particulier (en plus d'un clignotement) quand l'un des composants de la chambre de détection ne marche plus. Pour savoir si le vôtre peut vous alerter de cette manière, reportez-vous à la notice de votre produit. D'autres peuvent aussi se déclencher sans raison. Dans ce cas, rapprochez-vous de notre SAV. 

Pour vous assurer que votre détecteur sera efficace en cas d'incendie : privilégiez ceux comportant une fonction "test".
Ce petit bouton à enclencher au moins une fois par mois permettra de vérifier la bonne marche du DAAF.
Si cela ne fonctionne plus en mode test : Faites le réparer ou échanger rapidement. 

Raison N°4 : Le détecteur n'est plus alimenté

2 possibilités : vous avez acheté et installé un détecteur dont la pile doit être changée tous les ans ou tous les 5 ans.
La batterie est en fin de vie et le détecteur émet des bips réguliers vous informant qu'il faut la changer.
Cette alarme concerne aussi les détecteurs dont la durée de vie est de 10 ans ( durée maxi, donc c'est l'alerte du changement complet au bout de 10 ans ) 

Que faire : Si votre détecteur émet un bip régulier et espacé ? Il est sans doute temps de remplacer ses piles voire de remplacer le détecteur lui même si la pile est scellée (durée de plus de 10 ans). S'il y a plusieurs détecteurs différents chez vous :  mauvais plan... car chaque fabricant a son alarme (tonalité, espacement, intensité), leurs alarmes sont toutes différentes. Evitez la cacophonie à la maison en choisissant plusieurs détecteurs d'une même marque. 


Rechercher

Restez informés